Chapitre I- L’éléphant

communication animale

 

Je me réveille très tôt par une matinée fraiche d'été. L'appartement est silencieux. La chaleur assommante de la veille se dissipe dans la fraicheur de la rosée matinale. Nous sommes en juillet 2017. J’ai loué avec mes cousines un appartement dans le centre-ville de Los Angeles. Le voisin d’en face a des airs de père noël vorace. Immobile, à la fenêtre de son logement, il regarde fixement dans ma direction. Je crois d'abord halluciner mais il ne détourne pas le regard. Il s'est pourtant aperçu que je l'avais surpris. Sa longue barbe blanche lui donne un air surréaliste. La scène absurde me fait penser à un film lugubre de série B.

Je commande un taxi tandis que je bois mon café. Je peste contre l'atmosphère lourde qui règne dans l'appartement. La ville de Los Angeles était dotée d’une aura particulière mais l’immeuble où nous logions dégageait quelque chose de destructeur.

Sur le trajet pour me rendre à mon rendez-vous, le chauffeur, un jeune latino me fait la conversation poliment. Je suis nerveuse pendant le trajet, presque euphorique. Un peu comme si je m'approchais du but. J’avais ce constant besoin d’ésotérisme.

En arrivant sur place, je constate que le lieu est un peu compliqué d’accès. Je me sens bien, comme souvent le matin. La fraicheur matinale et le chant des oiseaux sont souvent synonymes d'espoir et de renouveau pour moi. Je pénètre dans une allée, je marche plusieurs dizaines de mètres avant de déboucher sur un mur végétal. A ma droite se trouve le porche d’une jolie petite maison bleu pâle

La Chamane m’attend à la porte. Elle s'appelle Lily. C’est une belle femme d’une quarantaine d’année, d’origine britannique. Elle fait mine d’être ravie de me voir et me serre dans ses bras. Une fois dans la pièce, elle me fait savoir qu’un éléphant marche à mes côtés. 

« Oh! »  s' exclame t-elle « There is an elephant walking beside you! ». 

Je ne réponds pas. Le doux son d’un carillon accentue l’effet mystique désiré par la praticienne spirituelle. J'avance un peu, elle ajoute que mon grand-père est là également. Il est décédé depuis plus de 20 ans. Je suis bouleversée.

Lily me confie au détour d’une conversation qu’elle s’était installée à Los Angeles par amour pour un homme il y a de cela une dizaine d’années. Elle était enfin prête à quitter la ville pour rentrer chez elle. Elle ressentait également la lourdeur de son atmosphère. Elle en déplorait le coté superficielle. Elle cherchait désormais un lieu plus authentique, à son image.

De prime abord froide au téléphone, elle se révéla une rencontre intéressante. Au-delà de cette expérience fascinante, sa remarque concernant l'éléphant a participé à faire converger mon attention vers le symbolisme des animaux. Ce cheminement m'a plus tard mené à m'intéresser à la conscience animale.  À terme, cette expérience me poussa à envisager les animaux dans leur dimension intellectuelle. Mon éternelle gratitude à Lily. 

Aujourd’hui, j’y repense. L’éléphant, selon les préceptes chamaniques est un animal sage, puissant, symbole de la mémoire du monde qui n’utilise pas sa force à mauvais escient. Il n’écrase pas ses adversaires. Il serait pourtant doté de la force nécessaire pour le faire. L’éléphant marche lentement mais sûrement vers sa destinée. Il veille avec bienveillance sur son troupeau. Son côté sombre réside dans la colère qu’il n’arrive pas à contenir et qui peut déferler tel un tsunami à des moments inopportuns.

Ce qui m’avait frappé dans l'affirmation de Lily, c’est qu'elle prétendait que cet éléphant marchait à mes côtés. L’éléphant ne marchait pas devant moi pour me guider, ni derrière moi pour me suivre, il était mon compagnon de route. C'était là une perspective réconfortante. Je savais désormais qui était mon éléphant. Il représentait symboliquement l'esprit de quelqu'un que je n'avais jamais réussi à semer. 

Et vous, qui marche à vos côtés ?

 

 


Newer Post


Leave a comment